Après une bien trop longue année de lutte contre la maladie, je suis venue passer deux mois à l’Inspiratorium, recommandée par des amis de Carla. À l’automne 2013. Séjour très bénéfique sur tous les plans. (Geneviève P., Montréal, Canada)

J’ai trouvé à l’Inspiratorium le temps de remettre en chantier un texte resté en friche depuis des années. Merci à mes hôtes d’avoir conçu un tel lieu. (Raymond S., Paris)

À la suite d’une douloureuse séparation, j’ai découvert ce lieu où j’ai pu retrouver la paix et le désir de me reconstruire. J’ai beaucoup apprécié la disponibilité de mes hôtes. Je reviendrai certainement à San Marco… (Alessandra, Torino)

J’avais entendu parler de l’Inspiratorium par un ami québécois. J’y suis venue une première fois pour un bref séjour avec mes parents. L’an dernier, l’occasion m’a été donnée de passer plusieurs mois en Italie pour préparer un mémoire sur François d’Assise dans la peinture du Quattrocento. J’ai passé quatre semaines magnifiques à l’Inspiratorium pour rédiger dans les meilleures conditions l’essentiel de mon travail. Merci encore à Carla et à Philippe pour leur hospitalité. (Andréanne P. Sherbrooke, Canada)

Au cours d’une semaine, nous avons pu travailler dans les meilleures conditions à la préparation d’une tournée à travers l’Ombrie avec notre trio de jazz. (Stefano V., percussionniste, Città di Castello)

L’Inspiratorium a été pour moi et ma compagne un lieu privilégié pour rayonner dans la région et préparer une série de photographies sur les églises et petites chapelles romanes qui foisonnent en Ombrie. L’occasion aussi de découvrir quelques bonnes adresses gastronomiques. (Jean-Charles F., Aix-en-Provence, France)

Une belle réussite pour le premier stage de Taï Chi que nous avons organisé à la campagne avec un groupe de 18 personnes. Nous renouvellerons certainement l’expérience. (Monica R. et Salvatore G. Roma)

J’ai entendu parler de l’Inspiratorium pendant mon séjour à la Cité universitaire internationale de Paris. J’y suis venu pour mes recherches sur la peinture italienne et la préparation d’une thèse à l’université des arts de Kyôto. J’y ai passé trois semaines de bonheur en me déplaçant sans difficulté dans toute la région. Merci encore pour le repas organisé lors de mon arrivée. (Shiguro A., Kyôto, Japon)

Un lieu à recommander! J’ai débarqué ici, intrigué par ce mot Inspiratorium. Dans une période de ma vie où j’avais surtout besoin de prendre du recul. Une très belle expérience, à cause du lieu d’abord et aussi de l’hospitalité si généreuse des organisateurs. Je conseille d’y venir au printemps et d’avoir un moyen de locomotion pour se déplacer dans la région. (Olaf P. Malmö, Suède)